Photo Regis credit Pierre Chambellant.jpg

Né dans une illustre famille de musiciens, Régis Pasquier remporte à 12 ans ses Premiers Prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris. Deux ans plus tard, il part aux Etats-Unis où sa rencontre avec Isaac Stern, David Oïstrakh, Pierre Fournier et Nadia Boulanger est décisive. Séduit par son jeu, Zino Francescatti l’invite quelques années plus tard à enregistrer avec lui pour Deutsche Grammophon le Concerto pour deux violons de Bach. 

Comptant dès lors parmi les violonistes de renommée internationale, Régis Pasquier est sollicité en tant que soliste par les grands orchestres nord-américains (notamment ceux de Cleveland et Pittsburgh), européens, japonais, canadiens, sud-américains sous la direction de chefs prestigieux (L. Maazel, G. Prêtre, L. Bernstein, G. Szell...) ; ceux-ci distinguent « sa sonorité franche et ample, son soin scrupuleux du phrasé, son aisance technique remarquable, sa justesse totale » (Le Figaro). 

Parmi ses partenaires de musique de chambre figurent I. Stern, M. Rostropovitch, M. Pressler, Leonard Rose, J.-P. Rampal, M. Perahia, P. Tortelier...

En 1991, il est élu « Meilleur soliste de l’année » des « Victoires de la Musique » et obtient le prix Spécial de la Nouvelle Académie du Disque.

Soucieux de la transmission de son savoir et de la formation des jeunes générations, Régis Pasquier enseigne le violon au CNSM de Paris de 1985 à 2011.